Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Je suis sur place

Lac du Der & ses alentours

Ici l'eau est reine... Pays caractéristique de la champagne humide, le bocage champenois révèle une nature généreuse que l'on découvre tout autour du lac du Der-Chantecoq.

Le Lac du Der, une mer intérieure

C'est pour protéger Paris des Caprices saisonniers de la Seine que fut créé en 1938 le réservoir de Champaubert, puis en 1974 le Lac du Der Chantecoq sur un site spécialement choisi pour son imperléable couche d'argile. 

Pendant six années, on charrira des millions de m3 d'argile, de rochers et de béton... Pas moins de 14 ponts, 25 km de route et 24 km de digues furent alors constuits. Les villages de Nuisement, champaubert et Chantecoq et une partie de la forêt du Der furent même engloutis par nécessité, on retrouve désormais certains bâtiments de ces villages reconstruit sur le site du Musée du Pays du Der.

Seule l'église de Champaubert, dréssée en bout de grêve rappelle que l'eau ne fut pas de tout temps l'hôte principale de ce lieu ! 

Le Lac du Der, l'évasion nature

Avec ses 4 800 hectares et 77 km de rives, ce lac artifciel, l'un des plus grand d'Europe donne au paysage un air de grandes vacances !

Spot idéal pour les sports et loisirs de plein air, on peut s'adonner ici aux plaisirs de l'eau, de la plage et des activités nautiques. Et profiter, en toute saison, de longues balades à vélo sur la digue ou les chemins de randonnée dans un cadre enchanteur qui ravira les amoureux de la nature...

En savoir plus

La Route des Eglises à pans de bois de Champagne

Rares sont les églises à pans de bois. Le seul ensemble en France, daté des XVIe et XVIIe siècles, se trouve au Der. Ce choix de construire en bois répond aux contraintes de temps et d'argent de l'époque : on les bâtissait selon les mêmes principes que les granges ou les halles, en utilisant essentiellement du chêne. La fragilité des matériaux explique qu'elles aient été restaurées et nous soient aujourd'hui restituées dans une belle apparence.

Dans la région des grands lacs de Champagne, se rencontre un groupement d’édifices religieux unique en France : dix églises et une chapelle édifiées entièrement en pans de bois, entre la fin du XVe et le XVIIIe siècle.
Empruntant des routes de campagne jalonnées d’étangs et de lacs, de forêts et de prairies, cet itinéraire vous conduira auprès des villages et de leur église, à l’architecture hors du commun !

Le saviez- vous ?

Etymologiquement le terme "Der" vient du mot celte qui signifie chêne !

Jardin de l'hôtel de ville - Vitry

Vitry-le-François

A proximité, Vitry-le-François, capitale du Perthois, saura vous séduire grâce aux délicieuses curiosités que vous pourrez y découvrir. Sa majestueuse collégiale, Notre Dame de l’Assomption, classée Monument Historique est le plus grand édifice religieux de style classique du département de la Marne.

Ville d’eau, longtemps impactée par l’activité batelière, vous pourrez flâner le long des canaux ou de la rivière Marne, le temps d’une balade à pied ou à vélo entre amis ou en famille.

Le saviez-vous ?

La célèbre porte du pont, élevée à la sortie ouest de Vitry, fut démontée en 1939 puis reconstruite à l'entrée nord en 1984.

Les coteaux de Vitry

Pour conclure son périple entre lac et rivières sur quelques notes pétillantes, le territoire propose également un itinéraire entre vignes et coteaux...

Au départ de Vitry, cet itinéraire de la Route Touristique du Champagne offre une nouvelle porte d’entrée sur le vignoble champenois pour les visiteurs séjournant dans la région de Vitry-le-François et du Lac du Der.

Sur une soixantaine de kilomètres, il sillonne sur des petites routes à travers collines, monts et plaines et permet de découvrir une vingtaine de villages à l’architecture caractéristique du Bocage champenois.

En savoir plus

Abbaye de Trois-Fontaines

Trois-Fontaines la bien nommée

L'Abbaye de Trois-Fontaines, rayonnante et prospère au temps jadis, fut fondée par Saint Bernard de Clairvaux. Du XIIe siècle, il reste les ruines de l'abbatiale mais également le portail monumental elevé au XVIIIème siècle par le Cardinal de Teucin, alors propriétaire des lieux.

Le parc, dessiné par un élève de Le Nôtre est accessible toute l'année et invite à la balade au détour d'arbres d'essences rares et de statues posées ici et là... L'Abbaye abrite également un musée du vélo. 

Au fait, pourquoi Trois-Fontaines ? Parce que les moines cisterciens, avant de s'installer en 1118, durent assécher un marécage formé par le débordement de la Bruxenelle, un petit cours d'eau alimenté par trois sources...

Au bonheur des dames grises...

On peut, tout au long de l'année, observer sur le Der quelques 300 espèces d'oiseaux évoluant dans leurs milieux respectifs. Parmi elles, ce sont sans aucun doutes les grues cendrées qui retiennent le plus l'attention des observateurs fervents.


D'octobre à mars, ces "dames grises" sont près de 60 000 à 140 000 à faire une halte salutaire sur le lac. Fuyant le septentrion dès les premiers froids, elles finiront leur course en Tunisie ou à l'extrémité de l'Espagne, dans la lagune de Gallocanta : qui se traduit par ... Chantecoq !


Elle nous offrent un spectacle extraordinaire lorsqu'elles quittent par vagues leur "dortoir" en glapissant !

VOS CONTACTS 

  • Office de tourisme du Lac du Der - Maison du Lac - 51290 Giffaumont-Champaubert - 03 26 72 62 80 

  • Bureau d'Information de Vitry-le-François - 8 Esplanade de Strasbourg - 03 26 74 45 30 

www.lacduder.com

Sélection d'escapades

Quelques suggestions de visites pour découvrir le Lac du Der et ses alentours, le temps d'une balade ou d'un séjour !